Un prochain défi à réaliser par archipel sera de coordonner une stratégie intersectorielle en matière de promotion de la santé mentale, prévention des troubles psychiques, lutte contre la stigmatisation, la discrimination et les violations à la Déclaration des Droits de l’Enfant.

Il est en effet nécessaire de travailler en amont des problèmes de santé mentale pour éviter qu’ils ne se manifestent.
La prévention et la promotion de la santé, à travers une information éclairée au public, sont donc très importantes.

Ce programme consistera à coordonner et soutenir la mise en œuvre d’actions spécifiques dans le domaine de la promotion de la santé mentale, de la prévention universelle des troubles psychiques et de la non-stigmatisation. Ces actions de prévention devront être universelles (destinées à tous) mais aussi plus sélectives, à l’intention de groupes cible plus spécifiques et vulnérables.